SARTORIO. Mythe et modernité


    24 octobre – 14 décembre 2013

    Date: 24/10/2013

    Lieu d’exposition: Galleria Berardi – Rome
    Organisation: par Gianluca Berardi
    Événement: SARTORIO. MYTHE ET MODERNITÉ

    L’exposition «SARTORIO. Myth and Modernity »veut rendre au public une série d’œuvres, largement inédites ou non visibles depuis longtemps, de Giulio Aristide Sartorio (1860 – 1932), soulignant le dualisme entre son essence classiciste et l’aspect le plus innovant et expérimental. La sélection des œuvres exposées – réalisée par Gianluca Berardi, ancien professeur à “l’Université La Sapienza” avec un cours de peinture du XIXe siècle en Italie – couvre toute la carrière artistique du maître.

    Les différentes sections de l’exposition explorent les multiples aspects de Sartorio: l’Art du paysage, dédié à la campagne romaine qui a été une source d’inspiration continue au fil des ans; la Peinture des Idées qui a vu Sartorio leader de la saison symboliste à Rome; l’animalier raffiné Sartorio, attiré par la possibilité de représenter des animaux exotiques entre naturalisme et symbolisme; la Décoration, qui le voyait comme le créateur de la langue officielle de la nouvelle Italie; la tranche de vie consacrée à la Grande Guerre, étonnamment toujours différente et efficace; un artiste en mouvement, pour la première fois les mouvements du maître et les opportunités qui en découlent pour trouver des motifs picturaux toujours nouveaux sont étudiés chronologiquement; Le “paradis inattendu” qui a inspiré le light painting à Fregene, l’un des moments expressifs les plus sereins du maître.

    Parmi les œuvres exposées: Tigre combattant avec un serpent, évoquant son séjour à Weimar à la fin du XIXe siècle; le paysage de Pratica di mare de 1923, inspiré d’une photographie du comte Gegè Primoli; Entre Monfalcone et Duino, épisode de la Grande Guerre vu et représenté par Sartorio; Bolivie. Tiahuanaco, les ruines de la ville préhistorique et Haïti.

    La plage, vues de l’Amérique du Sud prises lors du voyage effectué en 1924, toutes deux présentées à l’exposition de New York en 1927 et perdues depuis longtemps; le monumental Dans le village de Circé de 1926, provenant d’une villa de la via San Sebastiano appartenant à Giulio Barluzzi. Dans le catalogue se trouve une liste des expositions réalisées par Sartorio de son vivant, soigneusement rédigées par Teresa Sacchi Lodispoto, avec le titre relatif des œuvres envoyées.

    LIRE TOUT

    Abonnez-vous à notre newsletter et commencez à recevoir nos prochaines expositions et nos dernières œuvres d'art!

    Le site est constamment mis à jour avec des œuvres inédites des protagonistes de la peinture et de la sculpture entre les XIXe et XXe siècles.

    Example
    © Copyright Berardi Galleria d'Arte S.r.l.